Un petit vélo dans la tête
Léonce et Léna
(2008 /2009)

Une comédie romantique de Georg Büchner
Mise en scène : Philippe Lecomte

Avec
Stéphanie Gentit, Julien Croquet, Sylvain Millefiori, Gérard D'Antonio, Françoise Ollivier, Sabrina Ménard, Frédérique Tamet et Pascale Labonne

Avec le soutien
de la ville de Cannes et du Conseil Général des Alpes Maritimes

1er PRIX DU JURY DU FESTIVAL DE THEATRE
DE LA VILLE DE MANDELIEU LA NAPOULE ( 06 ).

 

   
 

La pièce

Cette pièce se présente sous l’apparence d’un conte dans un royaume à la fois fantaisiste et romantique. L’auteur s’est servi de cette forme pour installer la quête de la jeunesse (incarnée par Léonce et Léna), se donnant ainsi les moyens de raconter une histoire pleine d’aventures et de surprises où se mêlent le réel et l’imaginaire.

L’action se situe dans un royaume imaginaire où un prince et une princesse souhaitent échapper à leur destin et à des noces imposées et qui finissent pourtant par tomber amoureux l’un de l’autre. Sous un aspect fantastique, où la nature tient une large place, cette pièce est une sorte de parabole fluide où les enjeux dramatiques de la construction identitaire de la jeunesse déjouent la comédie.

Aujourd’hui, tout comme du temps de Büchner, la réalisation de nos rêves exige entrain, idéalisme et confiance absolus en l’être humain.

Philippe Lecomte a monté Léonce et Léna de manière simple et épurée, projetant ainsi les comédiens sur un plateau sobre. Avec juste ce qu’il faut de tendresse et d’ironie pour les personnages égarés dans la vie et l’ennui, il met en scène cette pièce sous le mode de l’étrange et du romantique, promenant ainsi les spectateurs dans un espace vide.

L’entrée des Artistes affine ici son style par la réunion de comédiens venus d’horizons multiples et inscrit ses convictions artistiques dans la mixité des genres et le croissement des différentes expressions. Cette diversité d’influences reflète son ouverture et sa volonté de proposer, dans le cadre de son dixième anniversaire une comédie poétique accessible à un large public.

Françoise Olivier

Leonce et Léna



 

L'auteur

Karl Georg Büchner est né en 1813 dans le grand duché de Hesse-Darmstadt.Il fait ses études à la faculté de médecine de Strasbourg. A partir de 1835, il commence La Mort de Danton puis s’enfuit car un mandat d’arrêt est délivré contre lui. Parution de La Mort de Danton, ainsi que des traductions de Lucrèce Borgia et de Marie Tudor de Victor Hugo. Il étudie Descartes et Spinoza en vue d’une thèse de philosophie. En 1835, il participe à un concours de comédie en écrivant une première version de Léonce et Léna. Il commence en même temps Woyzeck, tiré d’un fait divers authentique. Il est reçu docteur en philosophie à Zurich, où il s’installe et obtient le droit d’asile. Il est nommé maître de conférence en médecine  à Zurich et y donne des cours. En 1837, il tombe malade du typhus. Il meurt le 19 février. Sa thèse de médecine est publiée la même année. Des extraits de Léonce et Léna paraissent en 1838 ; la première représentation n’aura lieu qu’en 1895 à Munich.