L'amour furieux
L'amour furieux
(2009)


de Claude Bourgeyx

Direction d’acteurs : Philippe Lecomte
Décor : Gérard d’Antonio

Avec
Françoise Olivier et Julien Croquet

Télécharger le dossier de presse en .PDF
Télécharger le dossier de presse en .doc
Télécharger article "La Marseillaise" du 29 juillet 2009

Avec le soutien de la Mairie de Cannes et du Conseil Général des Alpes- Maritimes.

 
 
 
L'amour furieux

La pièce

Cette pièce se présente sous l’apparence d’un drame passionnel. Une femme de 50 ans crève d’amour pour un jeune homme qui pourrait être son fils. Elle lui demande de lui faire don d’un crime afin d’obtenir de lui ce qu’il refuse de lui donner.
Ces deux personnages charismatiques évoluent dans des espaces intemporels. Acharnée à construire une histoire d’amour commune, l’héroïne tisse avec des mots teintés de désespoir la trame d’une machination finale dont le moteur principal est le désir.

Françoise Olivier


L'amour furieux
 
Claude Bourgeyx

L'auteur
Claude Bourgeyx


Né en 1943 à Bordeaux, Gironde
Parallèlement à des études techniques qui le destinaient à un métier dont l’intérêt lui a finalement échappé et qu’il n’a jamais pratiqué, Claude BOURGEYX s’intéresse très vite au théâtre. Il débute par l’écriture de monologues brefs qu’il interprète lui-même au café théâtre.

Il exerce alors diverses activités professionnelles jusqu’en 1984, date à laquelle il se consacre à l’écriture.
Il écrit entre autres Les Mots amoureux, Personnages avec passé, la Comédienne est dans l’escalier, Petites Fêlures, Ecrits d’Amour, Mademoiselle Werner, Demain, même endroit, même heure. Ses pièces ont toutes été jouées aussi bien à Bordeaux, où il vit, (le Centre dramatique National suit son travail et a créé plusieurs de ses titres), qu’à Paris (Athlétic Théâtre, Petit
Odéon, Guichet Montparnasse, Le lucernaire, Théâtre Fontaine, Théâtre du Rond-point, Théâtre des Variétés) ou encore à l’étranger (Bruxelles, Buenos- Aires, Genève…). Petites Fêlures et Dernières Fêlures répondent à une commande de l’Atelier de création de Radio-France.
Ces deux suites de monologues ont été diffusées sur le réseau avant d’être portées sur scène par leur créateur, Claude Piéplu. Il ne vient que plus tard à l’écriture romanesque qu’il alterne aujourd’hui avec l’écriture dramatique. Il a publié des cinq romans : Coups de foudre (Belfond, 1985) et aux éditions Arléa : Les Egarements de Monsieur René (1987), L’Amour imparfait (1988), Le Chef-d’oeuvre (1993), Preuves à l’appui (Le seuil, 1996). Parution en septembre 2006, au Castor Astral, d’un sixième ouvrage : Heureux qui comme moi.

 
 
Il est également l’auteur d’un recueil de nouvelles : Les petits outrages (Castor Astral, 1984 ; nouvelle edition enrichie, 2004), d’un recueil de textes courts : Tant pis pour eux (A. Editions) et de livres pour la jeunesse : Le Fil à retordre (Nathan, 1991. Grand Prix Jeunesse de la Société des Gens de Lettres), Grosses têtes et petits Pieds (Nathan, 1998), Histoire à dormir (en collaboration avec Olivier PONCER, Ed. Thierry Magnier) ainsi qu’un ouvrage d’entretiens avec l’architecte Michel Pétuaud-Létang : Cité Moniale du vin (A. Editions, 1992).
Par ailleurs Claude BOURGEYX est scénariste de la série Nobody’s Perfect dessinée par Roland Breucker, créée pour le journal Le Soir de Bruxelles en 1990 et de L’Avenir est un paradis, dessinée par Sandrine Revel en 2000 pour le journal Sud-ouest-Dimanche.
 


La mise en scène

Revendiquant tous les deux ouvertement une polyvalence originale, ces deux comédiens ont eu envie, dès la découverte du texte de Claude Bourgeyx de se lancer un nouveau défi. Comment servir au mieux l’auteur tout en se laissant la liberté d’interpréter leurs rôles en créant une mise en scène sobre mais efficace ?

Lorsqu’on leur demande avec quelle casquette, comédien, metteur en scène, artiste libre, ils préfèrent se couvrir le chef, ils refusent de choisir et répondent d’une seule et même voix : « ce qui compte avant tout, c’est le plaisir d’être ensemble et les surprises que nous offrent les projets ».

P. Lecomte